La Neurologie

C’est une branche de la médecine qui s’occupe des maladies:

-          Dites organiques (*) du Cerveau et des Nerfs

-          Ainsi que les différents impacts de ces mêmes maladies sur le reste de l’organisme.

(*) Organique par opposition à psychologique mais aussi mentale.

 

Comprendre le rôle du cerveau et des nerfs :

En fait, le cerveau est comme un générateur ou une pile électrique pour l’organisme. Il favorise d’une part  le fonctionnement de chaque organe du corps  humain mais en plus coordonne les priorités entre plusieurs activités des divers organes.

Les nerfs partent du cerveau et comme des câbles électriques, transmettent les ordres vers les  différentes parties du corps.

Exemple 1: Le cerveau donne l’ordre à notre main de saisir un objet  grâce aux nerfs qui véhiculent la commande jusqu’aux muscles du membre concerné.

Exemple 2 : Durant la digestion,  le cerveau d’une part déclenche l’assimilation des aliments mais en outre, l’optimise notamment en accroissant le flux de sang au niveau  du système digestif puis au contraire en diminuant l’irrigation sanguine dans les autres parties de l’organisme.

Exemple 3 : En cas de peur brutale, le cerveau privilégie entre autres l’action des organes des sens, ce qui nous permet de bien ouvrir l’œil ou de bien écouter. Ainsi, mis en alerte, nous prenons plus rapidement certaines décisions face à un éventuel danger.

Comprendre le sens des maladies neurologiques:

La maladie neurologique correspond d’abord à une atteinte partielle ou totale soit du cerveau soit des nerfs. En plus, l’absence, le manque ou au contraire l’augmentation trop importante des stimulations venant du cerveau et des nerfs vont aussi déterminer différents problèmes  neurologiques en aval.  Les manifestations vont dépendre des organes ou des parties du corps humain touchées.

Exemple 4 : La présence d’un caillot de sang dans le cerveau observé dans un accident vasculaire,  peut entraîner des signes directs dont  le mal de tête ou la perte de conscience mais également des problèmes en aval du genre paralysie d’une partie ou de la totalité d’un membre. Si on se réfère à ce qu’on a dit plus haut, c’est l’absence de transmission des commandes qui est à l’origine de ces symptômes en périphérie.

Exemple 5 : L’existence d’une fracture ou le tassement d’une vertèbre à l’origine d’une irritation de la moelle épinière (gros nerf à l’intérieur de la colonne vertébrale) donne localement des douleurs et possibilité de limitation de mobilité plus ou moins importantes. Plus bas, il peut y avoir aussi paralysie de un jusqu’à quatre membres selon la localisation de la lésion. Tous ces problèmes de fonctionnement entrent aussi dans le cadre de la neurologie.

Liste des pathologies neurologiques :

En cours de rédaction...