L’ERGOTHÉRAPIE

(Thérapie par les Activités, par le Travail)

L’Ergothérapeute, le professionnel qui se charge de l’Ergothérapie, agit suite à la demande de l’un ou l’autre praticien dans le domaine de la Psychologie, des différentes branches de la Médecine dont la Médecine du travail, l’Orthopédie, la Rhumatologie, la Gériatrie, la Neurologie, la Psychiatrie,….                                             

L’Ergothérapeute peut juste conseiller mais peut aussi pratiquer une rééducation adaptée en fonction du problème de chaque individu.

Cette discipline vise à amener la personne vers de meilleures dispositions et vers des activités qui pourraient davantage la motiver ou l’intéresser. Dans les domaines qui concernent directement PSYMADA et le Centre de Diagnostic Neuro Psycho d’Antananarivo (C.D.N.M), en dehors des maladies neurologiques et psychiatriques,  certaines situations peuvent favoriser la survenue de problèmes et dont l’évolution puis la chronicisation constituent aussi une bonne indication à l'ergothérapie. Cela part de l’oisiveté ou du désœuvrement prolongé, au manque de confiance ou d’estime de soi mais aussi toute forme d’incapacité qu’elle soit subjective (liée à l’individu) ou objective (liée à une affection quelconque). 

L’Ergothérapie comprend trois volets :

  • L'évaluation de l’état de la personne et même de son handicap pour celle qui a été victime d'une maladie ou d’un accident.  De par sa formation et ses expériences, l’Ergothérapeute identifie le ou les problèmes et propose les attitudes adéquates. Selon le cas, Il (elle) peut juste conseiller mais va jusqu’à proposer un plan d’activités de rééducation pour faire évoluer la personne.

Ex : nécessité d’un changement de chaise au bureau, d’adapter la hauteur ou la qualité d’un lit, de conseiller un changement de poste dans le travail, la mise en place d’une orthèse,…

 

  • Réapprentissage des fonctions quotidiennes pour que la personne retrouve un minimum d’autonomie. Citons les problèmes de Déplacement, de Communication, ceux liés à l’hygiène corporelle, à la réalisation de certaines tâches basiques,…

Ex : réapprendre l’utilisation de la cuillère, à s’habiller, à se laver, à descendre l’escalier ou à faire du rangement,…

 

  • Réalisation d’activités ludiques, mettant en valeur son esprit de créativité ou l’initiant vers des pratiques mieux adaptées par rapport à son état voire à son tempérament et personnalité. A un certain moment de son évolution et en fonction de sa motivation, grâce aux séances, la personne va même pouvoir bénéficier de nouvelles acquisitions voire d'une éventuelle réorientation pour la suite de son parcours. pa                                                                                                        

Ex : activités artistiques, initiation à une activité artisanale et jusqu’à lui proposer d’apprendre les prémisses d’un métier et particulièrement manuel.

......

L’Ergothérapie fait partie des disciplines paramédicales qui visent à améliorer le confort de l’individu. Elle participe à la rééducation dans le cadre de certaines maladies ou accidents. En effet, la destruction des neurones entraîne le blocage de diverses fonctions en périphérie et limite les relations de l’individu avec son entourage et son environnement. Parmi ces déficits, citons la perte d’un mouvement, les troubles de la motilité, de l’expression, du langage,… Et c’est grâce d’une part aux stimulations liées à des activités bien ciblées et d’autre part à la plasticité cérébrale, qui avec la répétition des mouvements et exercices, que de nouveaux relais vont se faire entre nos neurones. Avec la pratique et la persévérance, des fonctions vont être retrouvées ou d’autres apprises et cela, quelque soit l’âge de l’individu. Mais il est clair que plus on a de neurones sains, plus facile sera l’apprentissage et ceci est d’autant plus vrai quand la personne est jeune. Toujours est-il que chez ceux qui souffrent de démences comme l’Alzheimer ou après un accident vasculaire, les entraînements précoces et réguliers vont faciliter la reprise de l’une ou l’autre fonction ou au moins préserver les capacités existantes.

 

Dr  Raharison